Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Bourses internationales

bourses.gc.ca

Programme de mobilité enseignante

Concours : Fermé pour l'année académique 2019-2020

Qui soumet la demande : Établissements canadiens

Description : Le Programme de mobilité enseignante du PFLA permet aux professeurs canadiens de partir enseigner ou faire de la recherche pour une courte durée, en Amérique latine et dans les Caraïbes, au niveau collégial, au premier cycle et aux cycles supérieurs universitaires.

Lignes directrices

Le Programme de mobilité enseignante vise à stimuler la signature d’accords de collaboration et d'échanges d'étudiants entre les établissements d'enseignement canadiens et étrangers éligibles au Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA).  Ces accords sont établis entre les collèges, les établissements de formation technique ou professionnelle et les universités du Canada, de l’Amérique latine et des Caraïbes. 

Le Programme accordera des subventions pour un court séjour d’enseignement ou de recherche en Amérique centrale, Amérique latine, pays du CARICOM et Mexique.

Valeur et durée de la subvention

La contribution financière d’Affaires mondiales Canada au PFLA est faite sous son appellation légale, le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).

L’établissement canadien obtiendra les fonds du MAECD pour tous les récipiendaires sélectionnés sous forme d’un accord de subvention. Il lui revient de remettre ces fonds aux récipiendaires.

Le montant maximal de la subvention est de 7 000 CAD. Les récipiendaires peuvent se trouver d’autres sources de financement (privées ou publiques).

La durée du séjour d’enseignement ou de recherche devra être de trois (3) semaines au minimum et huit (8) au maximum.  Les récipiendaires pourront prolonger leur séjour avec des fonds d’autres sources.

Tous les fonds que le MAECD accordera au projet devront être dépensés avant le 31 mars 2020 (la date de fin du projet peut excéder le 31 mars 2020).

Dépenses éligibles

L'établissement canadien versera les fonds au récipiendaire pour contribuer aux dépenses suivantes :

  • Le transport aérien (en classe économique, par la route la plus directe);
  • Le logement, les repas, et faux frais (selon les lignes directrices du Conseil du Trésor du Canada);
  • Les coûts d’assurance; et
  • Les coûts reliés à l’obtention d’un visa ou permis de travail.

L’achat d’équipement (ordinateur, tablette, téléphone, imprimante, etc.) n’est pas une dépense éligible.

Les fonctionnaires (fédéraux, provinciaux/territoriaux, municipaux, ou au service d’une corporation de la Couronne) ne sont pas éligibles.

Méthode de paiement

Compte tenu des modalités de l’accord de contribution, la subvention sera payée par chèque ou virement électronique à l’établissement canadien à la suite de la réception de l’accord de subvention signé à la fois par le représentant autorisé de l’établissement canadien et le représentant autorisé du MAECD.

Admissibilité

Pour être éligibles au Programme de mobilité enseignante, les participants doivent adhérer aux conditions suivantes :

  • Les établissements post-secondaires canadiens doivent être reconnus par leur province/territoire;
  • Les récipiendaires doivent être professeur(e)s à plein temps de ces établissements (les chargé(e)s de cours ne sont pas éligibles);
  • L’établissement d’accueil devra être de niveau post-secondaire et reconnu par les autorités compétentes du pays; et
  • L’établissement d’accueil devra fournir une lettre d’invitation indiquant qu’il appuie le projet et que le (les) cours sera (seront) effectivement à l’horaire.

Les récipiendaires doivent enseigner ou effectuer de la recherche dans les pays éligibles au PFLA suivants :

  • Caraïbes : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes, Cuba, Dominique, Grenade, Guyana, Haïti, Îles Vierges britanniques, îles Caïmans, Jamaïque, Montserrat, République dominicaine, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Suriname, Trinité-et-Tobago, Îles Turques et Caïques
  • Amérique centrale : Costa Rica, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama, Salvador
  • Amérique du Nord : Mexique
  • Amérique du Sud : Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela.

Vous avez des questions?

Échéance pour les établissements canadiens

Les établissements canadiens ont jusqu’au 19 février 2019, 23 h 59 HAE pour soumettre une demande au nom des candidats. 

L’établissement canadien est responsable de soumettre des propositions ainsi que les documents à l’appui avant la date d’échéance. Les documents à l'appui autres que ceux demandés ne seront pas acceptés.

Notification

Les propositions seront évaluées en deçà de 30 jours suivant la date de terminaison de la compétition. Les établissements dont des projets auront été retenus seront avisés dans les 45 jours suivant la date de terminaison de la compétition.

Présentation des candidatures

L'établissement canadien doit présenter une demande au nom du (des) candidat(s) en soumettant une proposition qui contient les éléments suivants :

  1. une description détaillée du projet
  2. les résultats escomptés
  3. la façon dont ces résultats seront mesurés
  4. le nom du (des) contact(s) existant à l’étranger

Les propositions doivent rester aussi près que possible du modèle de proposition du Programme de mobilité enseignante.

Documents à l’appui

Les documents suivants doivent être joints à la proposition :

  • Un curriculum vitae du (de la) participant(e)
  • Un budget détaillé
    • pour chaque item, le moment prévu où les dépenses se feront
    • les dépenses non éligibles s’il y a lieu
  • Une lettre d’invitation de l’établissement d’accueil

Si des fonds d’autres sources sont dévolus au projet, le budget devra alors indiquer, pour chaque item, la proportion de ce qui sera couverte par la subvention du MAECD.

Un rapport narratif sera exigé dans les 30 jours suivant la fin du projet.

La proposition et les documents à l’appui doivent être envoyés par courriel à MobilityProposals-PropositionsMobilite@international.gc.ca ou par la poste à :

Affaires mondiales Canada
Direction de l’Éducation internationale (BBY)
Att. : Unité des bourses
111 Promenade Sussex
Ottawa (ON)
K1A 0G2

Processus de sélection

Les lignes directrices suivantes sont suivies pour l'examen, l'évaluation et la sélection des candidatures :

  • Toutes les demandes reçues avant la date limite seront filtrées pour s'assurer qu'elles respectent les critères d'admissibilité établis pour le Programme.
  • Les demandes complètes et qui satisfont les conditions d’admissibilité, ce qui comprend les documents à l’appui, seront évaluées selon les critères suivants :
    • la qualité et la faisabilité du projet
    • la qualité et le réalisme du budget 
    • les qualifications du (de la) participant(e)
    • la probabilité que le projet mène à la signature d’un partenariat avec l’établissement étranger

Seules les candidatures présentées directement par les établissements canadiens seront prises en compte.

Lire la rétroaction du Comité de sélection pour le concours 2018-2019.

Les bourses du Programme de mobilité enseignante sont tributaires de la disponibilité de financement du gouvernement du Canada.

Foires aux questions du Programme de mobilité enseignante

1. Y a-t-il un gabarit à suivre pour soumettre un projet?

Oui, les propositions doivent rester aussi près que possible du modèle de proposition du Programme de mobilité enseignante.

2. De quelle longueur doit être la demande?

Un maximum de 30 pages, incluant le résumé (pas nécessaire d’inclure un CV au complet) du responsable de projet.

3. Combien de projets un établissement peut-il soumettre?

Il n’y a pas de maximum. Un établissement peut recevoir du financement pour plus d’un projet.

4. Si plusieurs projets sont soumis, doivent-ils être tous envoyés dans un seul envoi ou doivent-ils être envoyés séparément?

Les projets peuvent être soumis en même temps mais ils peuvent aussi être envoyés séparément. S’ils sont soumis simultanément, la taille du fichier ne doit pas dépasser 20MB et chaque projet doit être clairement identifié.

5. Est-ce qu’un professeur peut soumettre son projet personnellement?

Non, les projets doivent être soumis par des établissements post-secondaires reconnus par leurs autorités provinciales/territoriales.

6. Les lignes directrices indiquent que les résultats escomptés et les indicateurs de performance doivent être clairement identifiés. Qu’est-ce que c’est?

Les résultats escomptés sont ce que vous espérez accomplir avec le projet. Les indicateurs de performance sont ce qui sera utilisé pour déterminer que les résultats sont atteints.

7. Est-ce que deux professeur(e)s peuvent soumettre un seul projet?

Il est possible d’avoir plusieurs personnes participant au projet pourvu qu’elles se conforment aux lignes directrices.

8. Est-ce qu’une subvention est accordée à chaque personne ou par projet?

Le financement est accordé par projet. Le financement maximum permis par projet ne change pas même si plusieurs personnes y participent.

9. Est-ce que le programme vise uniquement à créer de nouveaux partenariats ou est-il permis d’impliquer un établissement avec qui un partenariat existe déjà?

Le but du programme est d’augmenter le nombre de partenariats entre établissements canadiens et étrangers. Cependant, des projets relatifs à des partenariats existants seront considérés éligibles si une valeur ajoutée significative est clairement démontrée.

10. Est-ce que l’adjudication se fera au fur et à mesure que les propositions seront soumises?

Les propositions seront évaluées en deçà de 30 jours suivant la date de terminaison de la compétition. Les établissements dont des projets auront été retenus seront avisés dans les 45 jours suivant la date de terminaison de la compétition.

11. Est-ce que chaque proposition recevra une réponse?

Seuls les projets retenus seront informés de la suite du processus via leur établissement d’attache en deçà de 30 jours suivant la date de terminaison de la compétition.

12. Comment les propositions seront-elles évaluées?

Un comité de sélection évaluera les propositions principalement sur la qualité et la faisabilité du projet, la création de partenariat ou la valeur ajoutée à un partenariat existant, de même que sa conformité aux objectifs et lignes directrices du programme.

13. Est-ce que ce programme sera renouvelé?

Il est prévu de faire une compétition annuelle qui sera lancée en décembre ou en janvier pour des projets se déroulant entre le 1er avril d’une année jusqu’au 31 mars de l’année suivante.

14. Est-ce que les fonds peuvent être dépensés avant le 31 mars pour un projet se terminant après cette date?

Les règles du Conseil du trésor interdisent aux bénéficiaires de nos subventions de les dépenser après le 31 mars. La seule activité éligible se déroulant après le 31 mars et dont la dépense peut être faite avant cette date est le billet d’avion car ce dernier est habituellement payé au complet avant le départ. Un projet peut se poursuivre après le 31 mars pourvu que les fonds proviennent d’autres sources.

15. Est-ce que plusieurs voyages peuvent être faits avec la même subvention?

Oui, mais il est important de garder à l’esprit qu’une seule subvention est accordée même si plusieurs voyages sont prévus.

16. Est-ce qu’un projet peut se dérouler dans plus d’un pays?

Oui si ce pays fait partie des pays éligibles. De plus, il faut se souvenir qu’une seule subvention est accordée par projet et que le maximum ne change pas.

17. Si quelqu’un voyage avant la date limite de soumission des propositions, est-ce que le projet peut quand même être éligible? Est-ce que le remboursement de dépenses peut être rétroactif?

Oui, mais il faut garder à l’esprit que ça se fait aux risques de la personne participant au projet. Il n’y a rien qui garantit qu’une subvention sera accordée suite à un processus compétitif. Le remboursement sera rétroactif seulement pour les projets retenus et pour les dépenses éligibles.

18. Est-ce qu’une personne sous contrat avec un établissement canadien est éligible. Qu’en est-il des chargé(e)s de cours?

Non, seulement les membres du corps professoral employé(e)s à plein temps sont éligibles. Les employé(e)s à temps partiel et les chargé(e)s de cours ne sont pas éligibles.

19. Est-ce que le programme est ouvert à tout le personnel enseignant à plein temps par l’établissement canadien sans égard à leur nationalité?

Seulement les citoyen(ne)s canadien(ne)s ou les personnes ayant le statut de résident permanent sont éligibles.

20. Est-ce que le projet peut combiner l’enseignement et la recherche?

Oui, les deux peuvent être combinés dans un même projet.

Contexte

En 2009, le gouvernement du Canada a annoncé le Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA) pour favoriser le perfectionnement des ressources humaines et susciter une nouvelle génération de leaders dans les Amériques tout en renforçant les relations entre les établissements postsecondaires du Canada et ceux de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Cette bourse appuie également les objectifs du Canada envers les Amériques soit la gouvernance démocratique et responsable, les droits de la personne, l’environnement, la diversité et les peuples autochtones.

Plus de 400 bourses sont octroyées chaque année ce qui représente plus de 4 000 bourses depuis 2009.

Pied de page

Date de modification :
2019-02-20